Accueil > Actualités > Evaluer la biodiversité utile sur des parcelles céréalières en (...)

Evaluer la biodiversité utile sur des parcelles céréalières en agroforesterie


Un état des lieux de la biodiversité fonctionnelle est entrepris à partir de cette année sur les projets agroforestiers en céréales. La biodiversité fonctionnelle sur une parcelle agricole est représentée par tous les organismes qui par leur fonction biologique vont être bénéfique à la culture en place (régulation de ravageur, pollinisation, amélioration de la fertilité,…).

Dans cette étude, nous évaluons uniquement les insectes avec trois dispositifs différents :
- le premier est un ensemble de nichoirs à pollinisateurs solitaires (dispositif OAB) qui permet d’estimer la présence d’abeilles solitaires présentes sur une parcelle


- le deuxième est une utilisation de pièges, de type « Barber », à insecte rampant comme des carabes, araignées et staphylins, trois taxons identifiés comme pouvant être des régulateurs généralistes.


- le dernier permet de capturer et comptabiliser, à l’aide de bande en carton, des forficules qui sont aussi des régulateurs opportunistes.

Le but est d’étudier si la mise en place de linéaire d’arbres intra-parcellaires dans des céréales a un impact à court terme (projets récemment plantés) sur cette biodiversité fonctionnelle. Dans le cas où l’on observe un impact, l’objectif est d’identifier sa nature (nombre d’espèces, répartition, espèces différentes, …) et son origine. De plus, ces premiers relevés permettront d’avoir un point de départ de l’état des populations étudiées, afin de pouvoir identifier les possibles changements à plus long terme.

Les dispositifs ont donc été installés sur 5 parcelles en PACA dans les départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes-de-Haute-Provence. Les parcelles agroforestières sont jeunes avec des dates de plantations qui varient de l’hiver 2017 à l’hiver 2019. Dans chacune de ces parcelles sauf exception, deux modalités ont été choisies pour l’expérimentation avec un témoin agricole et une parcelle agroforestière qui sont conduites de manière similaire d’un point de vue agronomique. Les cultures implantées sur cette saison de comptage sont du maïs, du soja, de l’orge, du sainfoin et une prairie.

Ces suivis devraient être poursuivis en 2021. Les premiers résultats de la campagne 2020 seront communiqués à la suite du stage.