Accueil > Ressources > Arbre et Agroforesterie > Financer son projet d’agroforesterie en PACA

Financer son projet d’agroforesterie en PACA



Lorsque l’on parle de plantation agroforestière et de plantation d’arbres agricoles (à différencier de financements dédiés au boisement ou reboisement), il existe 2 types de financements souvent complémentaires, privés ou publiques. Dans la mesure du possible, dans l’optique d’une plantation réussie, ces financements incluent souvent :
- un budget lié au coût du matériel végétal (plants)
- un budget lié à la plantation (préparation du sol, etc)
- un budget lié au paillage et à la protection des arbres contre le gibier
- un budget lié au suivi technique du projet, destiné à une tierce personne (conseiller technique) pour l’accompagnement à la plantation, validation des espèces, suivi ponctuel post-plantation...

Le plan de financement se raisonne souvent à l’arbre (plantations intra-parcellaires peu denses type verger-maraîcher, céréales bois d’oeuvre...) ou au mètre linéaire, pour les projets de haies.

Financements privés

Les financements peuvent avoir lieu soit par concours annualisés, soit par financement ponctuel. De manière générale, ces financements émanent d’entreprises - privées donc - qui souhaitent réinvestir une partie de leurs recettes dans des projets d’économie solidaire, souvent de manière locale. Les contre parties environnementales au développement des entreprises étant de plus en plus mises en avant (perte de terres agricoles, contribution au réchauffement climatique...), plusieurs d’entres elles voient dans le marché de la compensation carbone une opportunité de mieux valoriser les services et biens qu’elles vendent, au sein de leur entreprise ou aux yeux de leurs clients.

A l’exception des concours, qui nécessitent des dossiers solides pour espérer obtenir un financement, il arrive assez fréquemment que des financements ponctuels par des appels à projets ou financements directs aux agriculteurs puissent permettre de finaliser les projets.

Quelques exemples de financements valorisés en PACA ces dernières années :

- Concours "Agriculteurs d’Avenir" : concours annuel pour des projets d’agroécologie et d’agroforesterie, il a lieu chaque année à l’échelle nationale. Plusieurs lauréats par région peuvent bénéficier d’un financement allant jusqu’à 16000€. L’appel à projets émane d’un financement des hotels Accor, ainsi que plusieurs partenaires nationaux (TransGourmet, Laiterie familiale "Vraie"...). L’ouverture des candidatures se fait généralement autour de fin février, pour une clôture en mai.

Lien vers le site internet : https://concours-agriculteurs-davenir.fr/

- Pur Projet  : le collectif Pur Projet fait partie de ces structures qui font l’intermédiaire entre des entreprises privées et des agriculteurs et/ou organismes de développement agricole. Le financement peut être possible à travers le concours "Agriculteurs d’Avenir" ou des financements ponctuels qui passent souvent par des structures techniques d’animation et de conseils pour les agriculteurs (CIVAM, Chambres d’Agriculture, Groupes Bio...).

Lien vers le site Pur Projet : https://www.purprojet.com/fr/

- My Tree : propose également à travers des financements privés la plantation d’arbres (haies et agroforesterie intra-parcellaire notamment), en passant par des structures locales d’accompagnement qui reversent aux agriculteurs les fonds destinés au projet.

Lien vers le site My Tree : https://www.my-tree.com/

- Programme "Plantons" : financé par la Fondation Yves Rocher, le programme "Plantons pour la planète", c’est déjà 3 millions d’arbres en France en 8 ans. Très peu de projets ont pour le moment été plantés dans le Sud-Est.


Rapport de plantation 2018-2019 : https://afac-agroforesteries.fr/wp-content/uploads/2019/08/Rapport-annuel-Plantons-2018-2019-Afac-Agroforesteries.pdf
Lien vers le site du programme : https://www.yves-rocher-fondation.org/plantons-pour-la-planete/
Lien vers le site de l’AFAC-Agroforesteries, co-organisatrice du concours : https://afac-agroforesteries.fr/le-programme-plantons-avec-la-fondation-yves-rocher/

- Financement Ecocert : financement qui permet à des agriculteurs en AB (souvent sont privilégiés les agriculteurs Ecocert) de financer leur projet. Le financement passe par l’Association Française d’Agroforesterie. L’appel à projet 2019 imposait aux agriculteurs le dépôt de leur dossier avant le 15 septembre, dans l’optique d’une plantation automne-hiver 2019-2020.

Financements publiques

Ce type de financement passe généralement par des mesures spécifiques qui prennent en compte l’intérêt de l’arbre pour l’agriculture, l’environnement, la protection des sols, etc.

A ce jour, très peu d’outils financiers publiques sont disponibles pour les agriculteurs de PACA, ce qui les incitent à se tourner vers des financements privés.

Citons que 2 mesures issues de la PAC ont contribué au développement et à la réintroduction de l’arbre agricole dans plusieurs régions françaises :
- la mesure 4.4 du Feader liée à la plantation de haies
- la mesure 8.2 du Feader liée à la plantation d’agroforesterie intra-parcellaire
Ces mesures sont comme les autres mesures PAC validées à l’échelle européenne, néanmoins ce sont les Régions qui valident ou non l’ouverture des mesures. A ce jour, aucune des 2 mesures n’a été ouverte en PACA.
Dans le cadre du programme national REUNIR-Agroforesteries, le GR CIVAM PACA et le PNR du Verdon défendent auprès de la Région Sud l’ouverture de ces mesures, au vu des intérêts incontestables de l’arbre sur les fermes et les paysages de notre région. Cette ouverture sera évaluée courant 2020 pour la prochaine programmation PAC 2021-2026.

Outre ces mesures régionales, existe dans certains départements des aides liées aux "investissements non productifs" qui permettent la plantation de haies à des porteurs de projets installés sous 5 ans, souvent dans le cadre d’une DJA. Cette mesure est ouverte dans les Bouches du Rhône, renseignez vous auprès de votre département. Dans les Bouches-du-Rhône, différents dispositifs existent pour financer ces projet, financés par le CD13 :
- Aides aux investissements pour les agriculteurs bios
- Aides aux investissements pour les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans (cf plus haut)
- Financement des haies dans le cadre du FDGER

Et pourquoi ne pas diversifier ses sources de financement ?

L’arbre agricole a le vent en poupe, bien que peu de moyens financiers existent de manière pérenne pour le développer. Attrait climatique, limitation de l’érosion, contribution à la biodiversité locale...les avantages possibles de l’arbre sont nombreux. Cela peut inciter des investisseurs variés pour accompagner les projets : collectivités de communes qui peuvent intégrer l’agroforesterie dans leurs plans locaux d’urbanisme (PLU), mécennats locaux, syndicats d’aménagement de l’environnement, plates-formes participatives type "Blue Bees", financement par la clientèle de la ferme...L’audace et la force de proposition ont conduit des agriculteurs à trouver eux mêmes une partie de leur financement à travers des pistes très locales.

Je suis agriculteur et ai un projet, qui contacter ?

La veille autour de ces financements reste complexe pour les agriculteurs. Plusieurs de ces financements sont relayés à des structures techniques pour identifier des projets à planter.

Vous avez un projet en cours de réflexion technique et un besoin en financement pour le faire aboutir ?

Contactez florian.carlet@civampaca.org
Florian Carlet, Animateur "Agricultures Durables en Méditerranée" au CIVAM PACA